Ce matin, à 9H00, nous avions la visite de Bernard, un apiculteur de la région qui s'est installé dans la grande salle du rez de chaussée, la seule qui puisse accueillir une centaine d'enfants dans des conditions de confort et de sécurité satisfaisantes. C'est un grand gaillard, la soixantaine bien passée, à la voix posée et douce, qui nous a fait un exposé sur les abeilles, leur vie, leur développement, leur incidence sur la nature et bien sûr sur la fabrication du miel et les contraintes du métier d'apiculteur. Comme d'habitude, son exposé a été écouté avec beaucoup d'attention, on aurait entendu une mouche, ou plutôt une abeille voler.

Après cela, vers dix heures trente, nous sommes remontés en classe et les enfants ont passé leur commande de miel. Ils le mettront dans leur petit sac à dos pour le voyage du retour. Nous avons ensuite pu travailler un peu sur les textes qui avaient été commencés mardi soir. Midi sonnait à peine que les animateurs venaient chercher les enfants pour le traditionnel déjeuner et l'inévitable lavage de mains qui le précède.

15H00, nous avions rendez-vous au pied des pistes avec les moniteurs pour une troisième séance de ski et nous étions bien à l'heure. Les trois goupes les plus à l'aise sont tout de suite montés au télésiège et sont passés de l'autre côté de la station, sur le secteur de la Lauzière. C'est ceux là que j'ai suivis. Il y a quelques belles portions de pistes rouges bien pentues, jamais très longues, mais avec de jolis raidillons et qui avec quelques mètres de plus seraient classées noires. Comme l'enneigement est essentiellement artificiel, le reste ne servant qu'à la déco, les pistes sont du coup plus étroites et les raidillons  plus impressionnants. Le groupe de Florent, celui des brutes, ça ne l'impressionne pas, rien ne l'impressionne celui-là, à part l'éventualité de goûter à une veillée "grammaire à l'ancienne" ou "calculs sur les fractions", mais ils se débrouillent toujours pour y échapper. Le groupe de Laurent s'en est très bien sorti aussi et à part une enfant qui a peiné dans le groupe de Robert, tout le monde est passé.

Nous avons bénéficié encore aujourd'hui d'un temps magnifique, il n'y avait pratiquement que nous sur les pistes, à part quelques collégiens de la région qui avaient sport, et sport ici l'hiver, c'est ski. Des fusées ! Le prof a du mal à suivre, d'ailleurs, j'ai cru comprendre qu'il ne suivait pas mais qu'il se postait à un endroit stratégique pour surveiller sa classe. Bon, j'arrive encore à suivre les miens, mais je vas songer à chercher un endroit stratégique aussi, mais moi, ce sera au soleil.

A la fin de la séancede ski, en redescendant sur le bas de la station, j'ai retrouvé mes débutants. Tout le monde prend maintenant le tire-cul, le pousse pousse est resté au placard et le sac à patates n'est plus qu'un vilain souvenir. Ils montent tous jusqu'au sommet du tire fesses, redescendent tranquillement leur petite piste verte avec (ou sans) leur moniteur et il y a même un groupe qui prendra le télésiège demain.

En parlant de demain, c'est la grosse journée de ski de la première semaine, deux heures le matin et deux heures l'après midi. Alors tout le monde va au lit de bonne heure ce soir, moi aussi, je n'ai pas encore trouvé mon endroit stratégique donc il va falloir suivre.

Bonne nuit à tous. 

DSCF4005

DSCF4007

DSCF4009

DSCF4010

DSCF4011

DSCF4015

DSCF4018

DSCF4019

DSCF4020

DSCF4027